Vous avez dit "Feedback " ?

Ressources humaines Management
Viadeo Viadeo


Il ne se passe pas une semaine au sein des entreprises sans que l’écho réservé au feedback ne résonne. Acte majeur dans les interactions il accroît le sentiment de reconnaissance et de confiance. Il favorise l’engagement et permet d’ajuster les performances. Dès qu’il est pertinent, sincère, et constructif,  le feedback a de grands atouts. Les  RH l’intègrent d’ailleurs de plus en plus au cœur de leurs dispositifs.

Vous-mêmes vous y aspirez ? alors pour en saisir davantage tous les intérêts, partageons quelques définitions par delà le cadre du management.

Du côté de la physique (dixit Wikipédia) : Le terme de feedback aurait des origines directes à retrouver au 19 ème  siècle avec le « servo-moteur »  de Joseph Farcot quistabilisait la vitesse des machines à vapeur.

Un synonyme de feedback y fait référence : la rétroaction, c’est à dire: « l’action en retour d’un effet sur l’origine de celui-ci ». Deux types se distinguent : la rétroaction positive qui « amplifie les écarts avec l’état stable permettant au système des’auto-alimenter ».La rétroaction négative qui « tend à réduire les écarts,provoque un amortissement et permet une régulation ».Entre les deux : un troisième décrit un « fonctionnement chaotique qui peut ressembler à  l’un ou l’autre ».  

En modélisation, en économie ? En finance ? : « En sur-évaluant ou sous-évaluantles prix, les prix s'écarteraient de leur « vraie » valeur d'équilibre à court terme… » .

En biologie ? : « la rétroaction positive augmente l'activité des enzymes impliquées dans les processus concernés et la rétroaction négative diminue l'activité des enzymes … ».

En psychologie ? la rétroaction « relève d'abord du conditionnement opérant où le sujet doit comprendre que le cours des événements dépend de son action initialece qui en permet la régulation ». Les techniques cognitives comportementales précisant : « c’est un principe de base par lequel le thérapeute retourne au patientdes informations sur la conduite ou la performance à améliorer. Le feed-back a une fonction de renforçateur positif ou négatif ».

D’autres domaines mériteraient leurs citations. Toutefois pour éviter le principe de « l’homme mort » ou de « l’ homme incertain »,  appelons un de ses inspirateurs : Aristote. Une  légende dit « qu’Aristote utilisait pour se tenir éveillé une boule métallique dans sa main gauche, la boule tombant bruyamment dans un cuvier s'il la lâchait en cas d'assoupissement, le réveillant donc ».

♩♫…It’s time for feedback !

Un article signé Laurence Arcade, Consultante formatrice DMM France.